Le nombre moyen de spermatozoïdes des hommes dans les pays occidentaux a chuté de moitié en quarante ans (entre 1973 et 2011). 

Docteur H

Le verdict du Temporal trends in sperm count: a systematic review and meta-regression analysis, une étude publiée Mardi dernier ( 25 Juillet 2017) est assez clair. Cette étude inquiétante vient dans un contexte où le continent dépense beaucoup de salives et d’encres après la déclaration d’Emmanuel Macron. Entre 1973 et 2011, la concentration en spermatozoïdes des hommes dans les pays occidentaux a baissé en moyenne de 52 millions par millilitre de sperme. L’étude concerne 43.000 hommes en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Il n’est plus un secret pour personne que la population occidentale est vieillissante avec une proportion de personnes âgées plus importante que celle jeune. La politique d’un enfant par personne en Chine met ce grand pays et grande puissance dans une situation similaire actuellement. Il est vrai que nous vivons actuellement plus longtemps mais la race humaine ne se renouvelle plus assez, du moins plus assez en occident. Ceci du fait des politiques mises en place, et le constat fait par cette étude n’est pas pour arranger la situation dans les prochaines décennies.

Au contraire, la population africaine est jeune, le taux de fécondité est élevé.

Au risque de se retrouver dans quelques décennies avec une population mondiale vieille, malade et à peine autonome, le taux de fécondité des africains est une chance pour l’Afrique et pour l’humanité.

Vous, vous en pensez quoi?